Accueil

Par sa situation géographique, notre monastère offre un espace de silence propice à la prière, avec possibilité de faire un temps de retraite en solitude, tout en participant aux offices avec la communauté. Voir la rubrique « se ressourcer » ICI



Les diverses rubriques à gauche de cette page, vous permettront de découvrir quelques aspects de notre vie de prière, de travail, actualités du mois, nouvelles de l’ordre, etc …
Bonne visite.

*****************

Le « MERCI »  des sœurs aux messes
des samedis 16 et 23 Avril 2016

 Tout d’abord MERCI à chacun, chacune d’être là présent.

Ce soir, la2016-04-16 actiongraces02 communauté voudrait présenter cette dernière Eucharistie qui nous rassemble comme une action de grâce pour tout ce qui a pu être vécu ensemble, vous et nous.
Proximité de toute sorte, amitié, aides multiples, demande de prière et d’action de grâce, partage des joies et des peines... la liste serait longue... et chacun d’entre vous devrait être nommé; et nous sommes bien conscientes, nous, d’avoir beaucoup reçu et vécu de cette communion qui soutient et permet de tenir et d’avancer.

Le Seigneur sait ce qui habite nos cœurs ce soir ; bien sûr il y a de la peine, beaucoup de peine très profonde, mais nous pouvons peut-être ensemble, essayer, à travers cette Eucharistie, de l'offrir, de l'abandonner à Celui qui nous accompagne, qui ne nous a pas manqué sur le chemin, qui ne nous manquera pas, et qui peut tout transfigurer de nos vies pour que « Sa paix, et Sa joie », la Paix et la joie du Ressuscité soient au cœur de nos vies pour que le monde, notre diocèse, nos quartiers, nos familles, Le connaissent, Lui et la puissance de sa Résurrection, qui peut seule donner sens à notre monde en souffrance.

**************

Mot d’envoi des Sœurs du Carmel de Chartres, le 23 avril 2016,
à la fin de la célébration eucharistique,
par la Présidente Fédérale

P1140645Monseigneur, chères frères et sœurs dans le Christ,

La communauté du Carmel de Chartres est insérée dans une Fédération de 37 Carmels qui couvre une grande partie Nord de la France : c’est un réseau dont plusieurs représentantes sont venues ce soir pour prier avec le diocèse et avec nos sœurs du Carmel de Chartres dans cette si belle cathédrale.

Notre vocation de carmélite est toute contenue dans le mot « Présence » : Présence de Dieu, présence à Dieu… Se réunir en un endroit donné et s’y tenir présentes pour accueillir ce Dieu qui se fait proche en Jésus Christ mort et ressuscité et accueillir dans la prière tout homme, toute femme en quête de ce Dieu qui nous cherche le premier. Et cela jour après jour, année après année dans le silence de la méditation des Ecritures, le pain quotidien et eucharistique partagé, la vie communautaire joyeuse et éprouvée. Etre là, comme une semence jetée en terre dans le silence des longs jaillissements secrets de la Vie. Une semence de contemplation…

Comment cette semence de contemplation donnera-t-elle la vie ? Cela appartient au Seigneur et seulement à Lui, car c’est son Œuvre. Nous l’apprenons humblement et pauvrement à chaque pas de notre vie de carmélites.  Long apprentissage qui ne pourrait se faire et se vivre sans l’appartenance à cette grande famille du Carmel qui unit Frères Carmes, Sœurs Carmélites, et laïcs de l’Ordre Séculier dans une amitié profonde enracinée en Jésus Christ. L’appartenance à cet Ordre du Carmel, ancien et pourtant toujours nouveau, élargit notre regard : historiquement il nous dit que les périodes d’expansion comme celles de diminutions ont toujours connu des épreuves ; géographiquement, il nous montre la naissance de nouvelles fondations…

....Comme une semence de contemplation.
Cette semence vous est confiée maintenant à vous chrétiens et chrétiennes du diocèse de Chartres qui comptez tant dans la prière de vos sœurs carmélites, à vous aussi chrétiens et chrétiennes qui vous retrouvez dans les groupes carmélitains. Le Seigneur renouvelle chaque matin ses miséricordes qu’il en soit béni !

Sœur Christine de Jésus
Présidente fédérale

******************

 

HISTORIQUE DU CARMEL DE CHARTRES 

Le carmel de Chartres est fondé en juin 1620 par mère Geneviève de St Bernard, 3ème fille de Mme Acarie, et 6 sœurs du carmel de Paris.
En 1668 s’achève la construction du monastère, rue des Lisses où elles pourront vivre leur vie de carmélites jusqu’en 1791. La communauté est alors dispersée ayant évité de peu la guillotine !

C’est en 1802, après le Concordat que la communauté peut à nouveau se réunir autour de sa prieure, mais elles doivent s’éloigner de leur lieu; c’est le 14 mars 1835 que la 1ère pierre du couvent rue des Jubelines, en dehors de la ville, est posée; les sœurs y entrent en juin 1836, le lieu est solitaire et silencieux; mais bientôt l’établissement de la voie ferrée nécessite deux expropriations. Les bâtiments ne sont pas atteints mais ce n’est plus le silence et la solitude recherchés !

En 1901 la loi d’expulsion oblige la communauté à partir: elles trouvent asile en Hollande à Berghen op Zoom; et en 1903 elles inaugurent un nouveau carmel où des jeunes les rejoignent : françaises, hollandaises, belges, luxembourgeoises et allemandes.
Grâce à l’armistice de 1918 un petit groupe de 9 carmélites retrouve leur monastère de Chartres qui leur est restitué.
En 1939 nouvel exil à Albi et Poitiers, mais la communauté peut revenir quelques mois après pour y vivre les années difficiles de la guerre.

Après le Concile, les exigences matérielles, les exigences d’une liturgie renouvelée accessible à une participation des fidèles, les exigences de silence et de retrait amènent la communauté à envisager la nécessité d’un transfert.
En octobre 1979 les sœurs s’installent sur la commune de Lèves, dans un lieu de verdure facile d’accès; leur entrée est sur le village de Champhol, qui jouxte Chartres.

Depuis les années 1984, beaucoup de communautés religieuses en Occident ferment et s’unissent pour s'épauler et  poursuivre la vie du Carmel; c’est ainsi que plusieurs sœurs rejoignent le carmel de Chartres, en 1995 un groupe de 6 sœurs du carmel de Tours (fondé en 1608 par Anne de St Barthélemy, compagne de Ste Thérèse) rejoint la communauté.

2016-04-16 actiongraces05En 2010, des laïcs répondent à l’invitation de la communauté et d'un frère carme : ils se retrouvent une fois par mois  pour apprendre à prier à l’école des saints du carmel et mieux vivre sous le regard de notre Dieu. Aujourd’hui, un groupe poursuit ce parcours avec le frère Didier-Joseph actuel prieur du couvent d'Avon, et 2 petits groupes «carmélitains» issus de ces Amitiés Carmélitaines poursuivent un cheminement de façon plus approfondie avec des textes des saints du Carmel; ces groupes désirent poursuivre leur cheminement, nous en sommes très heureuses et prierons pour que tout se passe au mieux et que la flamme du carmel continue à brûler, autrement....

Mais, au niveau de la communauté, depuis les arrivées de sœurs, aucune jeune n’a pu persévérer (la dernière jeune qui a fait profession a eu lieu en 1996, mais n'est pas restée) et l’année 2014-2015 a vu notre fragilité s’accentuer à cause de divers problèmes de santé, nous obligeant à regarder notre réalité plus objectivement.

Aidées par la Fédération, la communauté a fait un chemin de discernement qui l’a amenée à décider, à l’unanimité, la fermeture de notre carmel.
Chaque sœur a librement choisi son lieu de vie futur en dialogue avec la sueur fédérale qui nous a aidées avec beaucoup de respect et de discrétion.

Nous ne pouvons que rendre grâce pour ces années de présence du carmel au cœur du diocèse de Chartres!

«Regardons vers le passé avec reconnaissance,
vivons le présent avec passion,
et embrassons l’avenir avec espérance» (pape François)
à la suite de Thérèse et des saints du Carmel au cœur de notre Eglise.

saints


 

 

Textes du jour